Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un point c'est (pas) tout

Un point c'est (pas) tout

Blog sur tout ce qui rend la vie plus chouette...


Le coin des livres : Juste derrière moi

Publié par Christelle Point sur 23 Octobre 2020, 15:00pm

Telly avait 7 ans lorsqu’il a tué son père drogué et violent à coup de batte de baseball pour protéger sa petite sœur. Les deux orphelins ont été alors séparés par l’aide à l’enfance, et ils ne se sont pas revus pendant 10 ans. Sharlah, aujourd’hui âgée de 13 ans, vit avec Quincy et Rainie, un couple d’anciens policiers, et elle se laisse doucement apprivoiser. Telly, quant à lui, est placé chez Sandra et Franck Duvall, et lui aussi se laisse apprivoiser, même si c’est plus délicat. Et puis un matin, Sandra et Franck sont découverts morts dans leur lit et Telly a disparu, avec les armes du couple. Puis deux autres personnes sont assassinées dans une station service, apparemment par hasard, et sur les caméras de surveillance : Telly. Le jeune homme de 17 ans semble être en proie à une folie meurtrière inexplicable, et Sharlah pourrait être sa prochaine victime. Avec Lisa Gardner on est rarement déçu, et en même temps on est rarement follement  enthousiasmé, il faut bien le dire.... Si je ne suis pas une inconditionnelle de son travail, je lui reconnais un certain savoir-faire en matière d’intrigue et de construction du récit. Ici, elle met en scène Quincy et Rainie, deux enquêteurs déjà croisés dans des romans précédents, aux prises avec une chasse à l’homme difficile, en pleine canicule, et qui les touche de très près car Sharlah est sur le point de devenir officiellement leur fille. Le nœud de l’intrigue est double : pourquoi cette folie meurtrière subite et que s’est-il passé exactement il y a 10 ans dans le mobile home familial de Telly et Sharlah, tout l’intérêt étant de deviner si ces deux choses sont liées ou pas. Si les personnages sont attachants et le récit bien mené, je dois reconnaître que le dénouement est un peu décevant, tarabiscoté, pas hyper crédible. Il est même tellement embrouillé qu’à la toute fin, par l’intermédiaire d’un personnage, elle se sent obligée de récapituler toute l’intrigue, dés fois qu’on ne l’aurait pas compris ! Ce bémol étant posé, le roman se lit sans problème, le style de Lisa Gardner est très accessible et ses personnages ultra sympathiques. Les chapitres en italiques sont ceux dont le narrateur est Telly (souvent des sortes de flash back), sinon le point de vue change sans arrêt, entre Sharlah,  les enquêteurs, les bénévoles venus aider la police, etc. Cela permet de maintenir l’intérêt et d’apporter un peu plus d’épaisseur au récit. En résumé « Juste derrière moi » est un bon petit polar sans prétention, sans trop de noirceur, qui souffre peut-être d’une intrigue un peu tirée par les cheveux mais qui se laisse lire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents