Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un point c'est (pas) tout

Un point c'est (pas) tout

Blog sur tout ce qui rend la vie plus chouette...


Critique cinéma : La part des anges

Publié par Christelle Point sur 18 Février 2015, 19:05pm

Critique cinéma : La part des anges

« La part des anges » où l’histoire de la rédemption d’un petit délinquant très mal parti dans la vie grâce à… l’alcool ! Ken Loach nous livre ici un film très réussi, à la fois violent, sombre, drôle et plein d’espérance.

Robbie est un jeune délinquant qui a déjà un passé très lourd d’alcool et de drogue et dont le passage en prison hypothèque déjà terriblement l’avenir. Sur le point de devenir père, il tente de se racheter une conduite mais est perpétuellement rattrapé par son passé. A l’occasion de travaux d’intérêt général, il rencontre d’autres marginaux en quête de rédemption mais aussi un animateur amateur de whisky. Grâce à ce dernier, il va découvrir l’univers si particulier de la « science du whisky » et comme c’est un petit malin, il va découvrir aussi très vite tout le bénéfice que cet univers très fermé peut lui apporter.

Ce qui est touchant dans ce film, comme dans tous les films de Ken Loach que j’ai vu précédemment, c’est la profonde humanité des personnages. Dans ce film comme dans tous les autres, c’est la classe populaire britannique qui est au centre du sujet, des petites gens aux prises avec tous les fléaux de la pauvreté : la violence, l’alcool, la drogue, l’ignorance et l’échec scolaire et professionnel. Ca pourrait être complètement déprimant, or ça ne l’est pas du tout parce que les personnages sont animés au fond de sentiments très purs, très simples et très beaux : la solidarité, l’amitié, l’amour. Et évidemment le film fonctionne parce que très vite, immédiatement même, les personnages sont terriblement attachants, interprétés avec une vérité qui les rends hyper crédibles. Empêtrés dans leur contradictions, ces personnages complexes nous touchent parce qu’ils nous ressemblent dans le fond. La musique est très bien utilisé (et très chouette), les paysages écossais sont merveilleusement filmés et même Glasgow est filmé comme un personnage à part entière. Quant au scénario, il est inventif et réussi toujours à nous surprendre. Il nous entraine dans le monde très méconnu des grands amateurs de whisky, qui dégustent ce breuvage comme un œnologue déguste un grand cru et on apprend mine de rien plein de chose sur cet univers en suivant l’apprentissage de Robbie. Il y a beaucoup d’humour dans ce film, souvent incarné par le personnage truculent d’Albert, Gaston Lagafe à l’humour involontaire irrésistible. Quant au très joli titre, si vous ne savez pas ce qu’il signifie, et bien il vous reste à aller le découvrir dans ce film le monde mystérieux de la distillerie.

Il n’y a absolument aucun glamour ni aucune légèreté dans « La part des anges ». Mais comme je l’ai déjà dit plein de fois, il n’est pas obligatoire d’aller voir les gros blockbusters américains plein d’effets spéciaux mais sans surprise, on peut aussi garder l’esprit ouvert et ainsi tomber sur une petite pépite, mine de rien. Allez, à la vôtre !

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19332495&cfilm=193360.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents